Chants, poésies, art


Comme son nom l'indique, vous trouverez dans cette catégorie, les poésies et chants appris cette année. Avec, en bonus ... les enregistrements des élèves ainsi que leurs illustrations !!

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 20 décembre 2013

Meilleurs voeux

Pour finir la fête de Noël ...

Nos chants de Noël : Un dindon digne

dinde02.gifDans une basse-cour était logé ...

Lire la suite...

Noël 70 par les Poppys

colombe02.gifPour tous les enfants de par le monde entier
Dont les pays sont en guerre plus souvent qu'en paix

Lire la suite...

samedi 15 juin 2013

J'veux du soleil

Pour voir les paroles, cliquer sur Lire la suite

Lire la suite...

Pourquoi les gens disent toujours "Plus tard, quand tu seras grand ?"

Pour lire les paroles, cliquer sur Lire la suite.

Lire la suite...

vendredi 15 mars 2013

Sataniclès (Matelot, le vent est bon ...)

Refrain :
Matelot le vent est bon
La cambuse pleine de jambon
Avons été si longtemps
A sec de toile dans le gros temps

Refrain
D'où viens tu oiseau de mer
J'arrive d'une grande île
Vous annoncer que la terre
Est proche de quelques milles
Refrain
Est-ce vous Capitaine Troude
Qui vous posez sur le pont
Lorsque s'écorchent nos coudes
Au bois du mât d'artimon
Refrain
Et me reconnaissez-vous
Cap'taine Troude moi qui de vous
Ai pris cent coups de bâtons
A charge de punition
Refrain
Dites-nous que terre est proche
Et que les vents sont portants
Sonne l'heure de la bamboche
Attendue de si longtemps
Michel Tonnerre


mercredi 30 janvier 2013

Qu'est-ce qu'on attend ..... ?

Pour commencer l'année avec du pep ... Paroles (lire la suite)

Lire la suite...

lundi 26 novembre 2012

Non, non, rien n'a changé

Une chanson des Poppys (années 70) mais, malheureusement, encore d'actualité.

Noël en mer

Chant de Noël de France OLIVIA

Lire la suite...

mardi 11 septembre 2012

Certains aiment la poésie

Certains aiment la poésie
Certains,
Pas tout le monde.
Pas la majorité, mais une minorité.
Hormis les écoliers qui le doivent, et les poètes eux-mêmes.
Ça doit faire dans les deux sur mille.
Certains aiment.
Mais on aime aussi le potage aux vermicelles.
On aime les compliments et la couleur bleu clair.
On aime un vieux foulard.
On aime avoir raison.
On aime flatter un chien.
La poésie, mais qu’est-donc que la poésie ?
Plus d’une réponse brûlante a déjà été donnée.
Et moi je n’en sais rien.
Je n’en sais rien et je m’y accroche comme à une rampe de salut.
Wyslawa Szymborska (prix Nobel de littérature, 1996)

lundi 30 avril 2012

Chants de marins


Les chansons que nous avons apprises.
Retrouvez-les en cliquant sur les liens.


Le Corsaire de Saint-Malo ICI
Le trente-et-un du mois d'Août ICI
Encore ICI
Guerre guerre, vente vent ICI
Santiano ICI
Le corsaire "Le Grand Coureur" ICI

samedi 31 mars 2012

Complainte du partisan

Paroles Emmanuel d'Astier de La Vigerie
(Bernard dans la résistance, voir affiche) /Musique Anna Marly
Interprété par Léonard Cohen ( 1ère vidéo) et par les Compagnons de la Chanson (2ème vidéo)

Lire la suite...

dimanche 11 mars 2012

Le corsaire "Le Grand Coureur"


Le corsaire "le Grand Coureur", est un navire de malheur
Quand il s'en va en croisière pour aller chasser l'Anglais
Le vent, la mer et la guerre tournent contre le Français.

Refrain
Allons les gars, gai, gai
Allons les gars, gaiement !


Il est parti de Lorient, avec belle mer et bon vent
Il cinglait babord amure , naviguant comme un poisson
Un grain tombe sur sa mâture, v'là le corsaire en ponton.

Il nous fallut remâter, et bougrement relinguer
Tandis que l'ouvrage avance, on signale par tribord
Un navire d'apparence, à mantelets de sabords.

C'était un Anglais vraiment, à double rangée de dents
Un marchand de mort subite, mais le Français n'a pas peur
Au lieu de brasser en fuite, nous le rangeons à l'honneur.

Les boulets pleuvent sur nous, nous lui rendons coup pour coup,
Pendant que la barbe en fume à nos braves matelots
Dans un gros bouchon de brume, il nous échappe aussitôt.

Nos prises au bout de six mois ont pu se monter à trois,
Un navire plein de patates, plus qu'à moitié chaviré
Un deuxième de savates, et le dernier de fumier.

Pour nous refaire des combats, nous avions à nos repas
Des gourganes et du lard rance, du vinaigre au lieu du vin,
Du biscuit pourri d'avance et du camphre le matin.

Santiano


C'est un fameux trois-mâts fin comme un oiseau.
Hisse et ho, Santiano !
Dix huit nœuds, quatre cent tonneaux :
Je suis fier d'y être matelot.

{Refrain:}
Tiens bon la vague tiens bon le vent.
Hisse et ho, Santiano !
Si Dieu veut toujours droit devant,
Nous irons jusqu'à San Francisco.


Je pars pour de longs mois en laissant Margot.
Hisse et ho, Santiano !
D'y penser j'avais le cœur gros
En doublant les feux de Saint-Malo.

{Refrain}

On prétend que là-bas l'argent coule à flots.
Hisse et ho, Santiano !
On trouve l'or au fond des ruisseaux.
J'en ramènerai plusieurs lingots.

{Refrain}

Un jour, je reviendrai chargé de cadeaux.
Hisse et ho, Santiano !
Au pays, j'irai voir Margot.
A son doigt, je passerai l'anneau.

Tiens bon la vague tiens bon le vent.
{Tiens bon le cap tiens bon le flot.}
Hisse et ho, Santiano !
Sur la mer qui fait le gros dos,
Nous irons jusqu'à San Francisco
Hugues Aufray

Guerre guerre, vente vente


Après sept années de guerre, sept années de bâtiment (bis)
Je reviens de Grande Terre, je reviens à Lorient
Je reviens de Grande Terre,
Guerre, guerre, vente, vent

J'ai passé des nuits entière debout au gaillard d'avant (bis)
Sous bon vent, sous vent contraire, sous la brise, sous les brisants(bis)
Sous bon vent, sous vent contraire,
Guerre, guerre, vente, vent

Voyez mon sac de misère lourd de coups, vide d'argent (bis)
Allez dire au capitaine, j'ai obéi trop souvent (bis)
Allez dire au capitaine,
Guerre, guerre, vente, vent

Bonjour ma mie qui m'est chère revoilà ton cher aimant (bis)
Je suis las de trop de guerres sans voir grandir mes enfants (bis)
Je suis las de trop de guerres,
Guerre, guerre, vente, vent

J'ai reçu tes mille lettres par le rossignol chantant (bis)
Je t'écrivais moins peut-être, je t'envoyais des rubans (bis)
Je t'écrivais moins peut-être,
Guerre, guerre, vente, vent

Mes amis plus que naguère vous me verrez bien souvent (bis)
Après tant années de guerre, j'aurai tant et tant de temps (bis)
Après tant d'années de guerre,
Guerre, guerre, vente, vent

De Lorient à Grande Terre, vent arrière, vent avant (bis)
Les fleurs d'hiver étaient belles, elles annonçaient le printemps (bis)
Les fleurs d'hiver étaient belles,
Guerre, guerre, vente, vent

Tri Yann

lundi 5 mars 2012

Le corsaire de Saint-Malo


Chant en entier :

Pour apprendre les couplets 1 (2 lignes) :

Pour apprendre les couplets 2 (4 lignes)

Refrain
Bon vent vogue la galère, hisse la misaine ohé matelot
Bon vent vogue la galère, il était corsaire de Saint Malo


Il avait un' jamb' de bois, sur l'œil droit un ruban noir
Il faisait très peur à voir, Jean le corsaire du roi
Refrain
Seul maître de son navire, il était le point de mire
D'un équipage de grognards de charognards de soûlards
Tatoués et balafrés, du vrai gibier de potence
Recrutés et embarqués, le long des côtes de France
Refrain
Une nuit sur l'océan, un matelot dans la hune
Vit dans un rayon de lune, frégat' anglais' sous le vent
Refrain
Quelle belle prise de guerre, s'écria Jean le corsaire
Toutes voiles déployées, bien tendues et bien gonflées
Nous allons l'arraisonner, ne faisons pas de quartier
Du courage et haut les cœurs , sus à l'anglais mes seigneurs
Refrain
Sans un seul coup de canon et sans une seule perte,
Ils s'élancèrent sur le pont, la frégat' était déserte.
Refrain
Vide était le nid de pie, nulle part signe de vie
Le bateau silencieux, restait bien mystérieux
C'est alors que Jean put lire, à l'arrière du navire
Gravé en grosses lettres d'or « Il y a la pest' à bord »

On raconte que depuis lors, on entend parfois le soir
Sur un grand voilier tout noir, chanter la messe des morts
Refrain

jeudi 1 mars 2012

Les thèmes de la Renaissance revisités.

Du Bellay revisité par Ridan


La rose chère à Ronsard par Françoise Hardy "Mon amie la rose"

Trois poètes du XVème et XVIème siècle

François Villon, Joachim du Bellay et Pierre de Ronsard sont de grands poètes français de la fin du Moyen-Âge (Villon) et de la Renaissance. Partons à la découverte de leurs poèmes les plus célèbres et de leurs interprétations plus contemporaines.

Lire la suite...

lundi 30 janvier 2012

Carnet de chants : FRATERNITE

Le carnet ICI
Pour écouter les chansons, lire la suite

Lire la suite...

vendredi 20 janvier 2012

Bonnes Résolutions

Toujours nous aimerons le travail et l’effort
Le loisir et les jeux sont choses détestables
Mes amis, méprisons le paresseux qui dort,
Le pauvre besogneux, c’est l’homme respectable.
Soyons les compagnons du noble travailleur,
Du flâneur qui repose, il faut haïr le choix !
J’aime cette leçon qui prône le labeur,
Ne pas faire grand-chose est indigne de moi.
Noël Prévost

Un poème en alexandrins (vers de 12 pieds) qui réserve bien des surprises !!
Ce n'est pas un hasard si le titre est au pluriel.
Bientôt, en ligne, les deux versions d'un même poème et ... ça change tout !!

jeudi 15 décembre 2011

Brassens

Pour voir quelques videos ICI
Pour entendre quelques-unes de ces chansons, cliquer sur Lire la suite -->

Lire la suite...

mardi 12 avril 2011

Paris (chansons)

Les Champs-Elysées Joe Dassin

Paris s'éveille Jacques Dutronc

J'aime plus Paris Thomas Dotronc

Les grands boulevards Yves Montand

lundi 14 février 2011

Beethoven

Un moment de pur bonheur .... pour certains. ;-)

Symphonie n°7 Second mouvement -Allegretto-

vendredi 21 mai 2010

L'homme qui te ressemble

René Philombé

Alice, Tristan B., Manon V. et Hélori
Illustrée par Alice

Lire la suite...

Liberté

Paul Eluard
Apolline et Léa

Lire la suite...

- page 3 de 4 -