Nous répétons assidûment. Le charme de la "mère-Noline" nous y incite. Le père-Noël devrait y être sensible.